TIBA Constructions

Constructions bioclimatiques: quelles particularités?

Depuis quelques années, les constructions bioclimatiques sont devenues très populaires.

Ces maisons construites selon de nouvelles règles, remplacent déjà les constructions traditionnelles telles que nous les connaissons.

Pour approfondir, ce sont des bâtiments qui tirent le meilleur parti de l’environnement qui les entoure. Ils utilisent les énergies naturelles, et sont très peu dépendantes des sources d’énergies traditionnelles.

Ce qu’il faut savoir à leur sujet, c’est qu’elles possèdent de nombreuses particularités.

De quoi s’agit-il?

En premier lieu, une maison bioclimatique (voir la définition exacte selon wikipédia) doit pouvoir capter et se protéger de la chaleur. Il est connu que dans l’hémisphère nord par exemple, la température avoisine les 22° durant le solstice d’hiver. De ce fait, seule la façade sud des constructions reçoit un important rayonnement durant la période hivernale. De cette manière, il est possible d’utiliser le chauffage gratuit en maximisant l’utilisation des baies vitrées. En d’autres termes, on convertit simplement la lumière solaire en chaleur.

En plus de ce premier point très important, la maison bioclimatique possède également la particularité de transformer et de diffuser la chaleur. Une fois qu’elle a capté le rayonnement solaire et transformé en chaleur, elle doit ensuite pouvoir la diffuser. De part sa conception, c’est un bâtiment capable de garder un certain équilibre thermique entre les différentes pièces. De plus, il arrive à diffuser ou évacuer la chaleur à travers son système de ventilation.

Pour réussir cette transformation de la lumière en chaleur, tout passe par le sol. En effet, les spécialistes révèlent que la chaleur s’accumule plus facilement dans la partie haute des pièces. Pour éviter la stratification, il faudra donc opter pour les sols foncés. Il ne serait pas exagéré, d’utiliser différentes teintes de murs en fonction des besoins.

Ce n’est pas tout!!

Les particularités de la maison bioclimatique ne s’arrêtent pas là, car elle conserve également la chaleur ou la fraicheur. Une fois qu’elle a capté et transformé l’énergie solaire en hiver par exemple, elle doit pouvoir la conserver en son sein. De cette manière, les occupants éprouvent un réel confort d’habitation. En été par contre, c’est le phénomène inverse qui se produit. La fraicheur est captée durant la nuit, au moyen d’un système de sur-ventilation. Elle est ensuite précieusement conservée dans la maison, pour éviter les phénomènes de surchauffe durant la journée.

De manière générale, cette énergie se retrouve conservée dans les matériaux lourds de la maison. Pour optimiser au maximum cette inertie, il faudra donc faire le choix de l’isolation par l’extérieur. Pour finir, la maison bioclimatique doit favoriser l’éclairage naturel. Les différents apports d’éclairage naturels sont optimisés, afin de réduire au maximum la consommation électrique. En somme, c’est une maison révolutionnaire sur tous les plans.

En conclusion, on retiendra que la maison bioclimatique possède de nombreuses facettes. Elle diffère des constructions plus traditionnelles, en ce sens qu’elle est plus adaptée aux réalités écologiques et énergétiques modernes. C’est donc un bon choix de construction, pour faire d’importantes économies sur de nombreux plans. Pour cela, vous pouvez vous rapprocher d’un professionnel afin avoir tous les renseignements nécessaires.