TIBA Constructions

Ecologie & habitat : 4 clés pour faire construire une maison plus verte

Depuis longtemps déjà, l’accession à la propriété demeure l’un des grands rêves immobiliers des Français, et plus particulièrement l’achat d’une maison individuelle. Et si certains optent pour l’ancien, nombreux sont les acquéreurs à choisir de faire construire leur maison, notamment dans le but d’imaginer un logement aussi respectueux de l’environnement que possible. De fait, un grand nombre de constructeurs de maisons individuelles ont aujourd’hui prix le tournant de la construction écologique. Certains ont même fait de cette question leur domaine de prédilection. Mais concrètement, quels sont les grands points à prendre en compte pour faire construire un habitat plus écologique ? Découvrez 4 clés pour bâtir une maison plus verte.

Le bioclimatisme : intégrer la maison à son environnement

Des règles autrefois logiques lorsqu’il s’agissait de bâtir une maison ont longtemps été délaissées alors qu’elle reposait avant tout sur le bon sens et la connaissance de l’environnement immédiat et son impact sur le confort dans l’habitat. On parle de bioclimatisme ou de concept bioclimatique. On cherchera ainsi à profiter au maximum des apports solaires lorsque cela est nécessaire, ou à l’inverse à s’en protéger lorsqu’ils sont trop forts.

Dans cet esprit, les pièces de vie avec les plus grandes ouvertures seront tournées vers le sud, orientées vers le soleil, permettant ainsi de bénéficier d’un chauffage naturel en automne et en hiver. A l’inverse, les pièces de nuit auront des petites ouvertures pour limiter les déperditions de chaleur et seront tournées vers le nord. Pour éviter la surchauffe en été, il conviendra en revanche de mettre en place une protection solaire. C’est ainsi toute l’organisation intérieure et l’agencement des pièces qui seront adaptées aux concepts bioclimatiques.
De la même manière, le positionnement de la maison sur le terrain, sa végétation, son relief, pourront être bénéfiques. Une butte ou une forêt pourront ainsi protéger l’habitat des vents, limitant son refroidissement à la saison froide.

Choisir des matériaux de construction biosourcés et recyclables

Le défi pour les constructeurs de maison a longtemps été la rapidité du chantier, son coût et le confort des occupants. Ils ont ainsi opté pour des matériaux faciles d’utilisation, moins cher, au détriment parfois de la qualité, des questions écologiques, voire sanitaires. L’essor des éco habitats a considérablement changé la donne, motivé par le désir croissant des acquéreurs de réduire leur impact environnemental, encouragé par les décisions gouvernementales en matière d’environnement.

La structure et l’isolation sont les principaux pôles pour lesquels ont été développés ou redécouverts des matériaux plus verts. On pense bien entendu aux maisons en bois qui sont de plus en plus nombreuses et s’appuie sur un matériau biosourcé et biodégradable, particulièrement intéressant pour peu que les forêts dont il est issu soient gérées durablement. Notons également le retour en force de brique, matériau classique, mais très performant pour l’isolation de la maison grâce notamment à son inertie. 

Du côté de l’isolation, les alternatives écologiques à la laine de verre sont nombreuses : le liège qui est à la fois un isolant thermique et un isolant phonique, la laine de mouton évidemment écologique et très efficace, la ouate de cellulose fabriquée à partir de papier et de boue de papeterie recyclés, la paille, le chanvre, etc.

Des architectes et constructeurs de maison ayant à cœur de mettre la démarche écoresponsable au cœur de leur projet sauront vous proposer des solutions adaptées tant en matière de performance que d’écologie de l’habitat

Réduire sa consommation & produire son énergie

Si une parfaite isolation et le bénéfice des apports solaires permettent de réduire sa consommation énergétique en matière de chauffage, bien d’autres pôles s’appuient sur la consommation d’énergie : production d’eau chaude notamment, mais aussi l’ensemble des équipements de la maison (réfrigérateur, télévision, lumières, ordinateurs…).

La maison écologique cherchera à s’affranchir au maximum de la consommation d’énergies fossiles pour son fonctionnement au quotidien. Le chauffage et la production d’eau chaude pourront ainsi s’appuyer sur des systèmes alternatifs : poêle à pellet, pompe à chaleur, etc.
L’habitat éco responsable pourra même tendre vers l’autonomie énergétique en produisant lui-même son électricité indispensable au quotidien, à l’aide de panneaux solaires photovoltaïques et/ou d’éoliennes notamment.
Les ressources en eau pourront être limitées et compléter par un système de récupération des eaux de pluie qui permettront d’arroser le jardin voire d’alimenter la chasse d’eau des toilettes.

À l’instar de www.aec49.fr, www.natureetlogis.fr ou encore www.hemea.com, les constructeurs de maisons écologiques intègrent tous dans leur réflexion l’ensemble de ces problématiques en vous proposant les équipements et solutions les plus adaptées pour vous permettre de réduire votre empreinte environnementale et par la même occasion votre facture énergétique. 

Faire construire sa maison, est-ce vraiment écolo ?

La question peut sembler saugrenue au sein d’un article destiné à présenter les différents points pour une maison plus verte. Pourtant, si limiter votre impact sur l’environnement est au cœur de vos préoccupations, la question est légitime.

Et de fait, on pourrait penser la rénovation comme l’option la plus verte, évitant d’empiéter sur des terres pour installer une nouvelle dalle, d’utiliser de nouveaux matériaux, de mettre en place de nouvelles infrastructures pour la gestion de l’eau ou de l’électricité, etc.
l’inverse, une construction neuve sera immanquablement aux dernières normes en matière de respect de l’environnement et apparaître comme un engagement pour l’avenir. 

Mais en réalité, tout dépend de la nature du bien et des travaux envisagés. La rénovation d’une maison ancienne peut nécessiter des travaux importer et le recours à une masse importante de matériaux avec un impact environnemental non négligeable. Il n’y a donc pas de règle en la matière, chaque projet est unique et est à considérer d’un point de vue écologique et environnemental à court, moyen et long terme.

Vous souhaitez faire construire une maison écologique ? N’hésitez pas à vous renseigner autour de chez vous afin de rencontrer une entreprise experte en matière d’habitat éco-responsable, en prenant le temps de rencontrer plusieurs constructeurs de maison et d’étudier leurs propositions et l’adéquation de celles-ci avec votre projet et vos ambitions écologiques.