TIBA Constructions

Que faut-il savoir sur les travaux de maçonnerie ?

Lorsqu’on entend le mot maçonnerie, on fait souvent référence à une construction de maison ou d’immeuble nécessitant l’intervention de plusieurs ouvriers. Ce n’est pas totalement faux. Toutefois, les travaux de maçonnerie englobent plusieurs domaines d’activité sur le marché immobilier. Peu importe l’ampleur et la nature des travaux à réaliser, cela s’appelle toujours « maçonnerie ». Ce genre de main-d’œuvre est principalement exécuté par des professionnels en bâtiment appelés « maçons ». Mais en quoi consiste-t-il donc et quels sont les matériaux qu’ils utilisent ?

Définition de maçonnerie

La maçonnerie est un métier étroitement lié au secteur d’activité dite BTP. Elle est établie par des artisans, des petites entreprises ou même des sociétés de grande envergure. C’est tout d’abord une technique consistant à construire des objets immobiliers ou même des immeubles en utilisant des matériaux élémentaires. Elle peut être considérée comme des travaux d’habillage, car ses travaux peuvent également être personnalisés en rendant une façade plus jolie ou plus moderne, selon les besoins des clients. En France par exemple, la maçonnerie traditionnelle est appelée limousinage.

Les différents travaux de maçonnerie

Il existe plusieurs travaux qu’on pourrait qualifier de « maçonnerie ». Nous pouvons par exemple citer : la rénovation, la réhabilitation ou l’agrandissement d’un bâtiment. Mais d’une manière générale, nous pouvons considérer comme faisant partie de ses travaux : les travaux en béton armé, le coffrage en béton, le ravalement, l’agencement de logement, la pose de revêtement au sol, la pose de revêtement mural, la fondation en lui-même, la création de cloison, la l’ouverture de murs, la réalisation d’escalier en béton ou de cheminée et tant d’autres encore.

Les réalisateurs de travaux de maçonnerie

Les personnes qui effectuent le travail de maçonnerie sont appelées « maçons ». Ils garantissent la qualité et la structure d’un immeuble et interviennent sur tout type de travaux. Certains exercent personnellement tandis que d’autres font partie d’une entreprise de construction. Donc il vous appartient de faire le choix entre les deux. Ils devraient cependant être titulaires d’un certificat prouvant leur expertise en maçonnerie.

Cependant, si vous choisissez de faire appel à un maçon indépendant, veillez à ne pas tomber sur ce qu’on appelle « maçon noir ». Il s’agit d’un artisan non déclaré dans le registre de commerce. Ce qui fait que vous ne serez pas dans la capacité de définir leur qualification et vous risquez des poursuites, car ce serait illégal. Faites uniquement à des vrais professionnels expérimentés comme ce maçon en Aveyron qui peuvent vous garantir une bonne qualité de travaux.

Les matériaux de travaux de maçonnerie

Il existe plusieurs matériaux utilisés dans la réalisation des travaux de maçonnerie. Il y a les matériaux minéraux, les matériaux végétaux, les liants ainsi que le mortier. Les matériaux minéraux sont les pierres, les briques, les blocs de béton ou encore la terre et les matériaux végétaux concernent la paille ou les tourbes.

Les mortiers sont des mélanges d’agrégats et de liant avec de l’eau. Il existe des mortiers de ciment, de chaux ou de terre. L’argile ou la terre crue, les chaux hydrauliques, les plâtres et les ciments sont utilisés comme liant afin de réaliser les mortiers.

Les règlements sur les travaux de maçonnerie

Quelques un des travaux précités peuvent requérir une déclaration au préalable avant leurs exécutions. Il s’agit en quelque sorte de permis de construire. Avant de vous lancer dans vos travaux de rénovation dans ce cas, consultez le plan local d’urbanisme ou PLU pour connaitre les matériaux utilisables et les couleurs autorisées dans votre région. Sinon, vous pouvez également vous référer au POS ou plan d’occupation des sols si vos mains-d’œuvre concernent l’extension de surface.