TIBA Constructions

Rénovation énergétique : quels sont les différents axes ?

Les raisons de recourir à la rénovation énergétique, notamment à l’isolation, sont multiples. La stabilisation de la température de la maison et la protection contre les bruits et nuisances sonores en sont les principales. Puisqu’il est démontré que la chaleur ambiante s’échappe par le toit (30%), les murs (25%), le sol (7%) et les ponts thermiques (5%), une bonne isolation devrait intégrer toutes ces parties de la maison. Bien qu’ayant toutes les deux pour but le confort de la maison, les isolations thermique et acoustique ou phonique empruntent des techniques différentes.

Les techniques d’isolation thermique

Une bonne isolation thermique permet d’avoir une maison adéquatement chauffée en hiver et idéalement rafraîchie en été. Toutefois, les procédés d’isolation thermique sont choisis en fonction des parties à isoler. Ainsi, pour l’isolation des murs (intérieurs et extérieurs), de la toiture et du sol, autant les isolants que les techniques utilisés diffèrent. Pour l’isolation des murs extérieurs, on recommande généralement de la combinaison de deux types de panneaux : le Rockwool, qui absorbe le feu et les panneaux acoustiques.

Les murs intérieurs peuvent être isolés par l’utilisation de cloisons de doublage, de plaques de plâtre ou des blocs de béton cellulaire. Concernant l’isolation du sol, cela se fait à l’aide de panneaux isolants, en l’occurrence les panneaux XPS (plus faciles à placer) et les panneaux EPS (bon marché). La pose de la laine verre sur la sous-toiture permet d’isoler la toiture.

Les techniques d’isolation acoustique

Le bruit fait certes partie du quotidien, mais son omniprésence cause des désagréments. Pour bénéficier de la quiétude dans son local, il est important de choisir une bonne méthode d’isolation acoustique, parmi celles existantes. L’installation de la membrane acoustique (en mousse alvéolée, en fibre de coton, en polyéthylène ou en caoutchouc) est indiquée pour l’isolation phonique des planchers, notamment des planchers flottants.

Celle-ci réalise en effet une bonne absorption des bruits d’impact. La technique recommandée pour les planchers en bois franc est celles du double encollage. Pour les murs, il est conseillé de recourir aux panneaux de gypse ou de fibre de bois. Mais les spécialistes reconnaissent que l’utilisation de la double épaisseur de panneaux de gypse est très efficace. Une autre option consiste à poser des barres résilientes ou à remplir les cavités par des matériaux isolants, comme la laine de verre, ou par l’injection de cellulose. Les techniques d’isolation sans retrait et avec retraite sont les deux procédés d’isolation des plafonds.

Les avantages de l’isolation thermique et acoustique

L’isolation thermique, tout comme l’isolation acoustique, permet de préserver le portefeuille. En effet, outre les primes d’isolation, cela permet de réduire substantiellement les factures. À propos du chauffage, un euro investi dans l’isolation thermique permet d’économiser jusqu’à 7 euros sur la facture. En plus d’avoir un effet bénéfique sur la régulation de la température, le recours à l’isolation acoustique permet de réduire la pollution acoustique à un seuil inoffensif (35 décibels maximum) et ainsi de préserver la santé des occupants d’une maison.