TIBA Constructions

Les revers du parquet en bois massif

En matière de revêtement de sols, le parquet rallie les suffrages. S’il en existe de nombreuses sortes, celui en bois massif est le plus plébiscité dans le genre.

C’est grâce aux différents avantages qu’il offre, qu’il fait l’objet du choix de nombreux constructeurs et propriétaires. En effet, il bénéficie d’une excellente résistance, alliée à une bonne isolation phonique et thermique.

Seulement, tout n’est pas rose avec lui, car il possède également quelques revers.

Parquet en bois massif: la face cachée

En premier lieu, son prix peut en décourager plus d’un. En effet, il faut compter entre 40 et 140 euros le m2, selon que l’on choisisse une essence classique ou d’autres plus exotiques. Dans le cas où on décide d’acheter un parquet en bois massif brut de rabotage, il faut dans ce cas envisager un budget qui servira pour la finition de protection. Cette dernière est composée du cirage, de l’huile et aussi de la vitrification. Cependant, il faut savoir qu’un parquet en bois massif peut être très durable, en fonction de son essence de bois. Avec un bon entretien, il peut durer un siècle.

Ensuite, il faut savoir que la pose de ce type de parquet n’est pas aisée. On peut soit le clouer, ou le coller. Si cette dernière option est plus facile et évite les grincements, l’autre par contre est assez complexe. Il faudra faire appel à un professionnel, si on veut s’assurer d’une pose de qualité. Dans tous les cas, il est déconseillé de s’y mettre soi-même sans compétences requises.

Mais aussi…

On ne saurait opter pour un parquet en bois massif, sans l’entretien et la finition. Dans le commerce, on l’achète souvent brut et sans finition. Il faudra ensuite le vitrifier grâce à la pose d’une pellicule, qui solidifiera sa surface et offrira une protection. Ensuite il faudra cirer afin de lui donner un aspect naturel, et y appliquer une couche d’huile. Cette dernière apporte la touche finale, et il existe différentes variantes.

Autre chose savoir sur le parquet en bois massif, c’est qu’il est très sensible à la température et à l’humidité. Ce n’est pas très étonnant, car le bois est naturellement une matière vivante qui ne reste pas insensible à son environnement. Ainsi, les variations de températures peuvent agir sur son aspect, et cela peut avoir de nombreuses conséquences. On peut observer une rétraction ou expansion des lames, et des grincements. De manière générale, le bois ne supporte pas l’humidité, mais on peut opter pour des essences comme le teck qui sont moins sensibles.

En conclusion, il faudra retenir que le parquet en bois massif n’est pas exempt de tout reproche. Bien qu’il compte de nombreux avantages en sa faveur, il possède également des inconvénients. Avec la supervision d’un professionnel, il est tout à fait possible de les corriger afin d’en tirer le meilleur parti. En plus, il s’avère difficile pour un amateur, de réussir les différents travaux de finition liés à son utilisation. Mais sur ce dernier point le recours à un professionnel est une alternative à considérer.