TIBA Constructions

Se lancer dans un projet de construction : ce qu’il faut savoir

Avec la reprise économique, le pouvoir d’achat des Français a sensiblement augmenté. Cela permet aux ménages de se lancer dans des projets qui engagent des dépenses conséquentes. Ainsi, un grand nombre de familles décident enfin de construire leurs résidences principales. Néanmoins, avant de débuter quoi que ce soit, il faudra s’informer préalablement. Cela évitera bon nombre de mauvaises surprises. 

Construire son habitation : les points à ne surtout pas négliger

La construction d’une maison est un projet qui suscitera l’intérêt d’enthousiasme de tous les membres d’une famille. Cela constitue effectivement une opportunité pour chacun de concevoir la résidence de ses rêves. Néanmoins, il faudra tout de même se pencher sur d’autres aspects de ce projet. On s’assurera par exemple de pouvoir réaliser toutes ses envies. Pour ce faire, on sollicitera des architectes et des techniciens qui mèneront une étude minutieuse. Ces professionnels aideront les propriétaires à se projeter dans leurs futures habitations.

Ceci dit, les particuliers ne doivent pas perdre de vue leurs obligations légales. La loi les oblige notamment à souscrire une assurance dommage-ouvrage. Celle-ci couvre les dégâts causés par les travaux et permettra également d’être indemnisé en cas de malfaçons. Choisir une formule de ce type ne sera pas une mince affaire. Les principaux concernés doivent se pencher sur d’innombrables offres avant de se décider. À cette occasion, on comparera le niveau des prises en charge et le délai de versement. Pour dénicher au plus vite une offre à la hauteur de ses attentes, on fera quelques recherches sur le web. Un grand nombre de compagnies d’assurance possèdent notamment leurs propres sites internet. Certains portails donnent d’ailleurs la possibilité de faire une simulation. En se servant de l’outil à sa disposition, on saura en avance le montant de la mensualité à verser à l’assureur.

Se renseigner sur l’assurance du constructeur : un geste à ne pas omettre

Un chantier est naturellement exposé à de nombreux risques. Un accident, la perte accidentelle de marchandises ou des conditions météorologiques défavorables pourraient compromettre le bon déroulement des travaux. Pour prévenir tout cela, les constructeurs doivent souscrire une assurance. En temps normal, tous les professionnels doivent couvrir leurs responsabilités civiles et professionnelles (RC Pro). Chez les maîtres d’œuvre, cette obligation s’étend bien plus longtemps dans le temps. Puisque les propriétaires seront amenés à vivre dans la bâtisse, ils risquent toujours d’être victimes d’un accident à cause des éventuelles malfaçons. La souscription est destinée à se prémunir contre les vices de construction et à s’opposer à tous les points nonconformes au contrat établi. La garantie s’applique pendant 10 ans. Tout au long de cette durée, les occupants pourront exiger la réparation de tous les défauts identifiés. 

Avant de commencer les travaux de construction, on demandera donc les coordonnées de l’assureur du constructeur. Idéalement, les futurs propriétaires doivent examiner les clauses du contrat d’assurance responsabilité civile décennale du maître d’œuvre. Cela permettra à chacun de couvrir les dommages matériels. Pour les professionnels, c’est une nécessité pour protéger son activité et se prémunir contre les mauvaises surprises. Heureusement, les gérants des sociétés de construction pourront facilement dénicher un assureur spécialisé ou solliciter un courtier en assurance.