TIBA Constructions

Tous savoir sur l’isolation phonique

Le bruit, soit en vit soit à la campagne, est devenu à nos jours une réelle pollution et qui nuit essentiellement à l’équilibre humain.

Il y a deux types de transmission du bruit :

  • Les transmissions directes via les parois séparatives (mur mitoyen, plancher /plafond ou cloison) sous forme de bruits aériens intérieurs et extérieurs, les bruits de chocs, les bruits d’équipements (home cinéma);
  • Les transmissions indirectes ou latérales via les parois autres que la paroi séparative ou bien par les défauts localisés (boîtiers électriques).

Il existe plusieurs techniques afin de diminuer la transmission du son d’un local à un autre dans les appartements pour réduire les nuisances sonores dans les bureaux d’une entreprise ou bien envers les citoyens. La réalisation est basée sur les concepts d’absorption et de réflexion et une bonne isolation phonique facilite le traitement acoustique.

L’isolation de plafond

L’isolation acoustique du plafond est utilisée afin d’empêcher la transmission de l’énergie sonore d’un niveau à un autre et d’absorber le bruit dans une pièce dans le but d’atténuer le niveau de son à l’intérieur de celui-ci. Pour mieux insonoriser le plafond d’une pièce située sous une autre, il faut mettre en place une isolante phonique faible épaisseur. Ce dernier peut être sous la forme d’un doublage sur ossature métallique d’un plafond appelé un faux plafond et il peut être ainsi en utilisant des membranes acoustiques lourdes.

L’isolation phonique des murs

Citant quelques solutions techniques qui peuvent répondre à vos besoins de travaux d’isolation acoustique des murs. En employant un mur de plus en plus lourd, l’isolation acoustique sera de mieux en mieux bonne. Par exemple, avec deux murs à épaisseurs égales, utiliser un en béton est mieux absorbant qu’un mur en carreau de plâtre. L’isolation acoustique aux bruits aériens entre logements mitoyens à partir de la technique masse ressort masse en utilisant un isolant souple joue le rôle de ressort dans la cavité d’air comprise entre les deux parements :

  • complexe de doublage à coller : consiste à coller un produit isolant sur un parement rigide, ils doivent être fixés au moyen de plot de mortier colle.
  • La laine de roche, qui est utilisées entre le mur et la contre-cloison.
    L’isolation phonique du sol :

Il y a 3 traitements d’isolation du sol possible qui consistent à diminuer la transmission de l’intensité des chocs sur le support puis dans le plancher :

  • L’isolation du sol (revêtements) par moquette épaisse, dalle souple, parquet sur lambourdes flottantes.
  • L’isolation du sol par chapes flottantes : elles associent un support de désolidarisation de quelques millimètres à une chape de béton de quelques centimètres qui pourra ensuite recevoir le revêtement de votre choix.
  • L’isolation du sol par dalles flottantes : Elles forment la plus lourde protection et groupent un isolant thermique et acoustique incompressible à une dalle de béton armé. Ce procédé cause certaines contraintes dans l’habitat existant : surcharge sur le plancher, relèvement des seuils de porte.

L’isolation phonique des portes et des fenêtres

Les portes, lourdes et rigides, sont équipées par des joints pour éviter les fuites aux murs et du sol.

  • châssis disjoints laissent des interstices (ponts phoniques) via lesquels passent les bruits aériens.
  • double vitrage classique (4-6-4 ou 4-12-4) apporte une isolation acoustique à haute performance,
  • double vitrage asymétrique (type 10-6-4) est plus efficace : isolement d’environ 35.