TIBA Constructions

Quelques astuces pratiques pour bien entretenir la ventilation mécanique contrôlée (VMC)

La VMC est un dispositif qui permet de renouveler l’air dans une habitation. Selon la technologie utilisée et la disposition de la maison, il existe différents modèles sur le marché. Quoi qu’il en soit, un entretien régulier s’impose pour assurer la longévité des équipements. Pour faire un diagnostic du système, de temps en temps, l’intervention d’un professionnel est nécessaire.

Pourquoi faut-il entretenir la VMC d’une maison ?

Pour être conscient que l’entretien de la VMC est primordial, il convient de comprendre le fonctionnement du système d’aération. Ce dernier fonctionne grâce à un moteur équipé de ventilateurs inversés. Le moteur est connecté à des gaines, qui débouchent sur des extracteurs installés dans le logement. Le but est d’évacuer plus facilement l’air vicié et les mauvaises odeurs. La dépression d’air est compensée par l’arrivée de l’air frais via des entrées situées au niveau des fenêtres. Au fil du temps, la VMC s’use. Aussi, les conduits et les grilles aspirateurs sont encrassés. Or, il y a des risques d’incendie, surtout pour les VMC à gaz.

Dans la plupart des cas, le moteur de la VMC surchauffe, car la ventilation est trop obstruée. Il peut cesser de fonctionner à tout moment. Pour une telle situation, il n’y a pas grand-chose à faire. Il faut alors faire appel à une entreprise de nettoyage conduit VMC. Seul un professionnel est capable de remettre en marche le moteur et procéder à un nettoyage complet du système. En outre, les risques sont aussi d’ordre sanitaire. Si la VMC n’est pas bien entretenue, le taux d’humidité augmente considérablement et cause des pathologies respiratoires. Un fort taux d’humidité favorise aussi le développement des virus et des bactéries. C’est pour ces raisons qu’il faut absolument bien entretenir la VMC.

Comment entretenir la VMC d’une maison ?

Pour que la VMC continue d’éliminer les bactéries dans l’air et assainir une maison, il faut bien l’utiliser. C’est-à-dire qu’il faut proscrire certaines pratiques liées à la ventilation. Par exemple, certaines personnes mal informées bouchent les entrées d’air frais en hiver pour se prémunir du froid. Cette pratique nuit au bon fonctionnement de la VMC. Ensuite, il existe des soins particuliers pour tenir en bon état cet appareil. Tout dépend alors du type choisi. L’entretien est à effectuer tous les 3 mois environ. Pour la VMC à gaz en particulier, un entretien annuel est obligatoire. Il doit être effectué par un professionnel RGE pour garantir la conformité et respecter les attentes légales.Pour entretenir les conduits VMC, on a besoin de l’eau savonneuse, un aspirateur doté d’un long embout et des chiffons. Avant de commencer le nettoyage, il faut d’abord couper l’alimentation liée au système de ventilation. Le processus de nettoyage commence par le dépoussiérage des grilles d’extraction. Ces dernières sont à enlever, pour ensuite être mises dans de l’eau savonneuse. Pour retirer les poussières couvrant les gaines, on utilise l’aspirateur. Par la suite, on applique des fumigènes pour un nettoyage en profondeur. Une fois terminé, on remet les grilles à leur place, en s’assurant qu’elles sont bien sèches. En ce qui concerne les entrées d’air, un simple dépoussiérage suffit.