TIBA Constructions

Quelles finitions extérieures pour votre maison à ossature bois ?

Pour habiller les façades d’une maison à ossature bois, plusieurs finitions sont envisageables, pour s’adapter avec tous les styles architecturaux. On distingue ainsi le bardage en bois, le crépi, la brique ou les matériaux composites, et chaque revêtement présente son lot d’avantages et d’inconvénients.

Une fois le chantier terminé, le constructeur de maison à ossature bois propose les finitions extérieures les plus adaptées en fonction des goûts, des besoins, des règles d’urbanisme et du style architectural de la maison.

Le bois, le revêtement le plus approprié

Le bardage en bois, qu’il soit naturel ou repeint, offre des façades modernes, esthétiques, économiques et durables. Ce choix de finition extérieure est le plus approprié aux maisons à ossature bois.

Le bois apporte une isolation thermique et phonique performante et naturelle, il peut être posé selon diverses techniques, et se décline en plusieurs essences. Il est également résistant à la chaleur et à l’humidité, tout en étant respectueux de l’environnement.

Parmi les essences de bois les plus adaptées aux finitions extérieures, nous pouvons citer l’épicéa, le sapin, le pin, le mélèze, ou le Red Cedar. Un entretien des bardages en bois tous les 5 ans est suffisant pour garder ses propriétés, et le protéger des intempéries ainsi que des rayons du soleil.   

Par ailleurs, le bardage en bois donne à la façade un aspect naturel et authentique, qu’il soit en bois massif, en lames peintes, en fibres de bois, ou en bois broyé résine. Ce revêtement est disponible en une multitude de couleurs, il suffit de se laisser selon le goût de chacun, tout en respectant les réglementations de la commune.

Le bois utilisé pour les finitions extérieures peut être naturel ou traité.

Le bois naturel

Le bois naturel massif procure à la façade un charme authentique, et il nécessite l’application d’une lasure tous les 3 ans, afin de la protéger, en sachant qu’il a tendance à griser avec le temps. Dans le cas d’un bardage en lames peintes, il faut prévoir un entretien tous les 10 à 20 ans. En ce qui concerne le bois broyé, il faut savoir qu’il est très résistant aux termites et à l’humidité.

Le bois traité

Le bois peut être traité pour contrer sa dégradation sous l’effet du temps. Le traitement est effectué soit par rétification, soit par autoclave.

La rétification est un traitement thermique qui revient à renforcer la résistance du bois, en le chauffant à très haute température. Le traitement par autoclave consiste à appliquer sur le bois un produit de conservation, pour augmenter sa résistance aux intempéries.

L’enduit, esthétique et isolant

L’enduit permet d’avoir un rendu esthétique, de protéger la façade, et de la décorer, tout en offrant une inertie thermique performante. Il s’applique sur des plaques de polystyrène, des fibres de bois, ou toute isolation extérieure fixée sur l’ossature.

Ce revêtement est particulièrement résistant aux intempéries et à l’humidité, il constitue de ce fait un des meilleurs isolants pour la maison.

Il existe trois types d’enduits : le crépi, la chaux et le torchis.

Le crépi

Cet enduit offre une finition moderne à la façade d’une maison en bois. Il s’agît d’un revêtement imperméabilisant qui a l’avantage de résister à l’humidité et aux intempéries, garantissant ainsi une isolation thermique performante.

Le crépi est disponible en plusieurs couleurs et matériaux, comme la résine, le silicone, ou l’acrylique. Il ne demande pas d’entretien particulier, mais il est sujet aux fissures.

Pour poser un enduit en crépi, il est possible d’utiliser :

  • La technique du taloché, qui donne un aspect vieilli,
  • La technique du gratté, pour une façade moderne et lisse,
  • La technique du projeté, qui est plus rapide à appliquer.

La chaux

La chaux est une matière très fréquente en finition extérieure sur les façades en bois, car elle est à la fois étanche et respirante. La chaux peut être hydraulique ou aérienne.

  • La chaux hydraulique est composée d’argile naturelle, elle est plus adaptée à l’extérieur.
  • La chaux aérienne est composée de calcaire.

Le torchis

Cet enduit est composé de terre, de sable, et de paille ou copeaux de bois. Il a l’avantage d’être économique, isolant et écologique.

Les matériaux composites

Pour les façades en bois, il est possible d’opter pour un revêtement en PVC, en fibre de ciment ou de bois, en zinc, ou en bardeaux de bois.

  • Le bardage en PVC est plus durable qu’un bardage en matériau naturel, il est économique, et ne nécessite pas beaucoup d’entretien.
  • Le bardage en fibre de ciment est composé de ciment, de cellulose et de silice. Il est résistant, simple à installer et à entretenir, mais peu écologique.
  • Le bardage en fibre de bois est la solution la plus écologique, en étant aussi très résistante à l’humidité.
  • Le bardage en zinc est un revêtement métallique isolant, qui ne nécessite pas d’entretien, et qui est résistant à la corrosion ainsi qu’aux conditions climatiques extrêmes.
  • Le bardage en bardeaux de bois est composé de petites planches assemblées entre elles, sa pose est plus fastidieuse que les autres matériaux.

Les autres matériaux

Les finitions extérieures des maisons à ossature bois peuvent être effectuées avec d’autres matériaux, à condition de bien vérifier qu’ils sont adaptés pour cette utilisation.

  • Les panneaux en contreplaqué, ils doivent être conforme aux normes de qualité.
  • Le ciment à la pigmentation concentrée permet de conserver longtemps la teinte de la façade.
  • Les plaquettes en terre cuite, pierre ou béton, sont fragiles, mais elles offrent un aspect authentique à la maison.
  • Les murs végétaux, sont une alternative originale pour recouvrir une façade, ils sont décoratifs, et protègent efficacement de l’humidité.
  • Les briques, résistantes, esthétiques et faciles à poser, elles font partie du patrimoine urbain français.